Chemin de navigation

Shop

Public Eye - Le magazine n°21 - janvier 2020

Les incendies qui ont ravagé l’Amazonie l’été dernier au Brésil sont aujourd’hui déjà presque oubliés. Pourtant, la question du lien entre la Suisse, première place mondiale de négoce de matières premières agricoles, reste d’une brûlante actualité. Dans ce numéro, Public Eye présente des éléments d’analyse sur ce désastre environnemental et humain. 

Et alors que le «poumon de la planète» part en fumée au Brésil pour laisser place à des pâturages et à des surfaces agricoles, le Conseil fédéral annonce la conclusion d’un accord de libre-échange avec les États du Mercosur. L’abaissement des droits de douane prévus pourrait encourager l’exploitation excessive de l’Amazonie. 

À lire également dans ce numéro: 

  • Entretien avec Lisa Mazzone, conseillère aux États et présidente de la Société pour les peuples menacés, qui s’engage pour des critères de durabilité plus stricts dans l’accord avec le Mercosur. 
  • Opposition au Brésil: une délégation des peuples autochtones d’Amazonie a fait halte à Berne lors de son voyage en Europe. Son objectif: empêcher l’accord de libre-échange entre la Suisse et le Brésil de Bolsonaro. 
  • Exportations toxiques: des documents obtenus par Public Eye montrent qu’en 2018, 37 tonnes de profénofos – un insecticide interdit sur le sol helvétique ont été exportées depuis la Suisse vers le Brésil, où il pollue l’eau potable. 
  • La saga des «supercars» du clan Obiang: la Guinée équatoriale est l’un des pays les plus pauvres, alors que le clan au pouvoir nage dans le luxe. Saisies par la justice, les voitures de sport de Teodorin, le fils du président, ont été vendues aux enchères. Qui profitera de cette vente? 
  • Des partenariats problématiques: la Direction du développement et de la coopération souhaite renforcer les partenariats public-privé avec des multinationales.

 

>>> Consulter l'aperçu en ligne

Commandez un abonnement à l’essai et recevez les trois prochains numéros de notre magazine, gratuitement et sans engagement.

Devenez membre de Public Eye: vous recevrez cinq fois par année notre magazine qui présente nos dernières enquêtes, des dossiers exclusifs et des éclairages sur des thèmes d’actualité.

Montant fr. 0.00